Hebdo du St-Maurice - Culture

Sybiline, enfin en solo

Publié le 12 mars 2010

Bernard Lepage

Dans l'une de ses trop rares sorties en solo, la discrète Sybiline fera plaisir à ses nombreux admirateurs en emmenant une partie de sa production à la Galerie Lumière au pinceau tout le long du mois d'avril.

Portraitiste au style hyperréaliste, la talentueuse artiste shawiniganaise rassemblera une soixantaine de ses œuvres à Sainte-Flore jusqu'au 30 avril. Des créations jamais dévoilées pour la plupart mais aussi certaines avec des histoires particulières pour des prix dont elles auront été décorées ou parce qu'elles auront été reproduites en page couverture de quelques romans ces dernières années.

 

Puisqu'en parallèle avec sa carrière de peintre, Chantal Lajoie de son vrai nom poursuit avec bonheur et réussite ses incursions dans le monde de l'édition. Elle met présentement la touche finale à des créations qui orneront les pages couvertures d'ouvrages publiés prochainement par Les Bagnoles (Sonia Marmen) et Soulières (le Shawiniganais Patrick Loranger). L'artiste expérimente également son talent sur de nouveaux supports puisqu'elle travaille sur une affiche d'une pièce de théâtre (L'Apprentie) ainsi que sur la pochette d'un album (Saltarello).

 

On ne s'étonnera pas devant cette avalanche de mandats que Sybiline s'apprête à vivre une année 2010 très bien occupée. Elle participera cet été au festival de films fantastiques québécois Vitesse et Lumière (www.vitesselumiere.org) ainsi qu'au prestigieux événement Polaris (www.tcon.ca/polaris) à Toronto qui réunira en juin les grands noms internationaux du monde de la science-fiction et de la fantasy.

 

Une incursion chez les anglophones qui ne sera pas sans lendemain puisque Sybiline a appris récemment que son œuvre intitulée «La chimère», déjà primée dans différents concours, a été choisie pour faire la page couverture du magazine Who's creative, à Fort Lauderdale, en Floride aux États-Unis.

 

Outre le simple plaisir de découvrir cet artiste de grand talent, voilà quelques autres bonnes raisons d'aller à la rencontre de Chantal Lajoie qui sera présente lors du vernissage du 3 avril mais également lors de la journée du dimanche 18 avril à la Galerie Lumière au pinceau de Sainte-Flore.